Pages

19 mars 2013

Séance vernis à ongle

Ah le vernis !
Pourquoi je m'acharne à en mettre alors que je bosse à un endroit où en une demie-heure, il n'existe tout simplement plus ?
Parce-que j'aime ça :)

Alors voilà cette semaine j'ai voulu retester un vernis que j'ai acheté il y a quelques mois :
TENUE & STRONG PRO de Maybelline New-York.
J'ai choisis la couleur 135 rose nude

Joli non ?
Je trouve que sur cette photo il rend plus foncé, mais je vous ai pris des photos directement appliqué sur mes mains.

Qu'est-ce que j'en pense :
Au premier abord, j'ai adoré la couleur, c'est ce qui m'a fait craquer, outre tous les chichis de machin pro blablabla.

Première application il y a quelque mois :
Texture : fluide mais pas trop (donc ni liquide ni pâteux)
Couvrance (bizarrement ce mot n'existe que pour le maquillage on dirait) : pas mal, bien sûr il faut 2 couches, faut pas rêver, même les vernis promettant  une seule couche, j'en ai toujours mis 2.
Tenue : bon là, j'ai beau mettre un base et top coat, en une journée, ça s'en va...

Quelque mois plus tard, une autre application :
Aie aie aie ! là ça change !
Texture : pâteuse. J'ai beau secouer et secouer, le chauffer un peu entre mes mains un moment, etc... rien n'y fait.. je l'étale, ça fait des fils, pas cool... Heureusement il s'étale à peu près bien quand même.
Couvrance : bin toujours 2 couches, même obligatoires là.
Tenue : un désastre. Dès que vous touchez quelque chose, le vernis se retourne. Vous n'avez plus qu'à tirer dessus, tout vient tout seul d'un coup.

Au final qu'est ce que j'en dis :
Couleurs magnifiques (oui j'ai beaucoup hésité entre toutes leurs teintes) mais la couleur ça ne fait pas tout, ce vernis ne tient pas ses promesses surtout sur la tenue.
c'est 50/50 pour moi, je ne suis donc pas sûre d'en racheter car comme il ne tient pas on est obligé d'en remettre trop souvent, mais je suis satisfaite de la gamme de couleur qu'ils proposent.

                                                    Le lendemain

 Le jour de la pose                                                            Une heure après